Honnis soient les cour-tisans ! Qui oserait de nos jours prendre la défense de ces vils flatteurs du pouvoir en place, qui vampirisent la puissance publique sans vergogne ? On a oublié un peu vite que Le Courtisan de Cas-tiglione…