Vous affirmez que la montée des extrêmes droites en Europe n’est pas réductible seulement à la crise économique : en quoi a-t-elle favorisé leur essor ? La crise économique a exacerbé le ressentiment à l’égard des élites, considérées comme n’ayant…