Christian Favier, président du Conseil général du Val-de-Marne, analyse les dangers du Grand Paris, qui pourrait selon lui créer une métropole à deux vitesses, avec à terme une fracture sociale entre les « zones attractives » et les autres.