Critique à l’égard du candidat actuel, dont il dénonce « l’obstination », le maire de Bordeaux admet que « les Français veulent un profond renouvellement de leurs dirigeants » qu’il estime lui-même ne pas incarner. « La droite et le centre, quel gâchis ! » regrette-t-il,…