Entre les pessimistes qui disent que l’on n’a encore rien vu et les optimistes qui affirment que tout va s’arranger, entreprises et particuliers ne savent plus sur quel pied danser. À croire que la panne d’idées est encore plus grave que le marasme financier.