Quand la ‘‘bulle’’ des commentaires spéculatifs à prétention futurologique éclatera, le monde pataugera dans les lieux communs du type « L’avenir nous le dira… », et il ne sera plus temps d’écouter Churchill : « Plus vous regardez en arrière, plus vous voyez devant. »