400 000 : c’est le nombre de salariés, en France, qui seraient potentiellement victimes du syndrome d’épuisement professionnel, plus connu sous son appellation anglaise, le burn-out. Après avoir reçu des salariés, des employeurs et des futurs managers, Yves Censi…